Chères lectrices et chers lecteurs,
 
Qui décide de la mort ? Dans quelle mesure les patientes et patients peuvent-ils déterminer eux-mêmes leur fin de vie ? Jusqu'où l'ingérence des proches et des institutions (cliniques, établissements médico-sociaux, hospices) dans les décisions de la fin de vie est-elle nécessaire et raisonnable ? Ces questions et bien d'autres encore figuraient au centre du colloque interdisciplinaire consacré à l'autodétermination et la décision par des tiers en fin de vie qui a eu lieu le 24 septembre 2015 à l'hôtel Schweizerhof à Lucerne. Cette manifestation a également donné l'occasion de présenter les résultats de deux projets de recherche menés dans le cadre du Programme national de recherche « Fin de vie » (PNR 67) par Regina Aebi-Müller (Selbstbestimmung am Lebensende, Université de Lucerne) ainsi que par Bernhard Rütsche et Regina Kiener (Regulierung von Entscheiden am Lebensende, Universités de Lucerne et Zurich). Des personnalités scientifiques suisses et internationales, qui ont accepté de participer à cette rencontre en qualité de conférencières et conférenciers, ont débattu de ces questions actuelles avec plus de 150 participantes et participants. A ce propos, les sujets proposés ont abordé le thème général sous trois angles : celui des patientes et patients, celui des proches et celui des institutions.
 
Nous avons le plaisir, dans cette nouvelle édition spéciale de Jusletter relative au droit de la santé, de vous présenter le compte-rendu électronique de ce colloque. En plus des quatre contributions rédigées sur ce thème, vous trouverez également dans ce numéro les podcasts des exposés qui ont été enregistrés dans le cadre de la manifestation.
 
Iris Graf présente les résultats de l'étude socio-empirique intitulée « Entscheidungen am Lebensende », qui a été réalisée dans le cadre de deux projets PNR 67 par Regina Aebi-Müller ainsi que par Bernhard Rütsche et Regina Kiener. L'objet de cette étude portait sur la question de savoir comment se déroulent les processus de décisions prises en fin de vie dans les hôpitaux, établissements médico-sociaux, hospices et cabinets médicaux et quels sont les problèmes qui en découlent concrètement.
 
La contribution de Monika Bobbert met en lumière les opportunités et les difficultés des directives anticipées des patients d'un point de vue psychologique et éthique.  
 
Tanja Krones décrit, sur la base des preuves et des expériences actuelles, les chances et les limites de la décision prise par des proches au nom du patient en tenant compte du contexte international et du nouveau droit de la protection des adultes. En outre, elle s'arrête brièvement sur la nouvelle approche de l'« Advance Care Planning » (planification anticipée du projet thérapeutique) qui, dans le cadre de décisions médicales à prendre, peut contribuer à améliorer sensiblement la situation actuelle.
 
Dans sa contribution, Bianka S. Dörr résume brièvement les résultats du colloque ainsi que les messages centraux de chacun des exposés et montre en l'occurrence le besoin de discussion supplémentaire, d'action et de recherches face à ces problématiques.
 
Les exposés suivants du colloque sont disponibles sous forme de podcasts :
  • Andreas U. Gerber, Entscheidungen am Lebensende: Eine (ärztliche) Herausforderung
  • Iris Graf, Entscheidungen am Lebensende: Empirische Befunde
  • Regina Aebi-Müller, Selbstbestimmung am Lebensende: Die (privat)rechtliche Perspektive
  • Christian Kopetzki, Urteilsfähigkeit an der Schwelle von Selbst- zur Fremdbestimmung: Perspektiven des internationalen Rechts
  • Sonja Rothärmel, Konzeption von Selbstbestimmung in Patientenverfügungen
  • Jan Schildmann, Die Einbeziehung von Angehörigen in Entscheidungen am Lebensende: normative und praktische Herausforderungen am Beispiel der palliativen Sedierung
  • Tanja Krones, Familienangehörige als vertretungsberechtigte Personen: Einblicke in Theorie und Praxis nach Inkrafttreten des neuen Erwachsenenschutzrechts
  • Bernhard Rütsche, Empirische Studie institutioneller Teil
  • Friedemann Nauck, Entscheidungen am Lebensende in Spitälern
  • Settimio Monteverde, Ethische Entscheidungsfindung in Hospizen
  • Daniel Hürlimann, Regulierung von Entscheidungen am Lebensende
Nous vous souhaitons, chères lectrices et chers lecteurs, une agréable lecture et écoute.
 
Prof. Dr.  Regina Kiener
Université de Lucerne
Rédactrice Jusletter
Projet PNR 67 
«Selbstbestimmung am Lebensende im Schweizer Recht»
Université de Lucerne
Projet PNR 67 
«Selbstbestimmung am Lebensende im Schweizer Recht»
Université de Zurich
Projet PNR 67
«Regulierung von Entscheidungen am Lebensende in Kliniken
und Heimen»
Université de Lucerne
Projet PNR 67 «Regulierung von Entscheidungen am Lebensende in Kliniken und Heimen»
 

Annonce administrative :

J'attire finalement votre attention sur le dernier numéro de la Revue Suisse de droit de la santé / Schweizerischen Zeitschrift für Gesundheitsrecht (RSDS/SZG) qui reprend les articles et les commentaires de jurisprudence les plus importants parus en 2015 dans Jusletter et qui sera disponible prochainement.

 

    Contributions



  • Comptes-rendus de congrès

  • Podcast











  • Bibliographie

  • Chroniques du Tribunal fédéral